Rapport d’activité 2019

Chers Membres de la SSE Genève, chers amis entrepreneurs,

J’ai fait mes études à l’Ecole polytechnique de Zurich. Ingénieur civil, j’ai de suite commencé à travailler dans une entreprise de construction à Genève. Ma carrière m’a permis de m’impliquer autant dans des sociétés privées que pour l’État de Genève ou encore les CFF.

Depuis 2017, je suis revenu dans une entreprise de construction et c’est également à cette époque que je suis entré au comité de la SG/SSE en tant que membre. Ce secteur d’activité est dans mon ADN. Je l’apprécie et souhaite le défendre à la hauteur de ce qu’il mérite, c’est pourquoi au lendemain de l’Assemblée générale du 19 juin 2019, j’ai enfilé le costume de président de la SG/SSE.

Comme à son habitude, le présent rapport retrace le contenu statutaire et les points marquants des domaines structurants de notre activité d’association. Je me permets de développer encore trois aspects spécifiques qui me paraissent être d’une importance particulière.

La formation professionnelle est certainement essentielle pour nos entreprises. Dans la mesure où la qualité de nos prestations découle directement du niveau d’expertise de nos collaborateurs, la qualité de notre système de formation se révèle être d’une importance primordiale. S’agissant du fruit d’un travail de longue haleine qu’il convient encore de consolider et certainement encore de développer, les résultats des filières de formation réalisés à Genève sont remarquables. La digitalisation qui prend son essor inéluctablement jusqu’à dans nos espaces de production que sont nos chantiers devra ainsi être intégrée au niveau des formations tant initiales qu’en cours d’emploi.

Nos Points Contact sont des « capsules » de relation privilégiées avec nos membres pour distiller des sujets sur des thématiques administratives, juridiques et techniques ou encore en relation avec la conduite de nos entreprises. Par leurs intermédiaires, nous sommes en mesure de transmettre des informations utiles et pratiques directement aux collaborateurs intéressés des entreprises membres. Je pense que cette manière de faire est essentielle et qu’il s’agira de poursuivre et même de développer encore cette formule appréciée.

Au niveau du partenariat social, l’année 2019 peut être qualifiée d’année de transition, avec le renouvellement de la convention nationale au 1er janvier réglant la question des salaires pour les deux ans à suivre, ainsi que la garantie de la retraite à 60 ans. Il s’agit pour nos différentes plateformes d’échanges avec la partie syndicale genevoise d’arriver à une qualité de discussion permettant la recherche de solutions de manière non conflictuelle, ce qui en 2019 n’a pas toujours été le cas. Les postures syndicales lors des fortes chaleurs en juin et juillet derniers avec des blocages de chantiers, ou encore une attitude surprenante en automne lors de l’arrivée de température sous la barre de 15°C et une revendication de pauses supplémentaires, nous laissent présumer que la recherche d’un partenariat social apaisé ne sera pas un long fleuve tranquille.

Finalement, au terme de mes premiers 6 mois d’activité comme président, je tiens à remercier l’ensemble de mon Comité pour son engagement à la conduite de notre Association, les présidents de commissions pour leur excellent travail et, évidemment, les collaborateurs du secrétariat au 14 Rue de Malatrex pour leur disponibilité et leur travail de qualité réalisé sous la conduite experte de notre Secrétaire général Eric Biesel.

Chers Membres, je vous remercie également pour votre soutien et nos divers échanges sans lesquels la vie d’une association serait nettement moins riche et intéressante.

Je vous souhaite une bonne lecture du présent rapport, restez en forme et en bonne santé et surtout gardez le bon virus, celui des bâtisseurs.