Rapport d’activité 2020

Chers Membres, chers amis entrepreneurs,

L’année 2020 fut une année extraordinaire, à plus d’un titre. L’Europe et le monde ont certes déjà connu de graves épidémies de grippe. La crise du Coronavirus a cela d’inédit qu’elle a frappé l’entier de la planète avec une force jusqu’ici inégalée. L’impact fut brutal. D’un seul coup, l’économie s’est retrouvée comme paralysée, les hommes et les femmes empêchés de se déplacer, de se rencontrer et, pour certains même de travailler. Beaucoup d’activités économiques se sont arrêtées… mais pas nos chantiers !

Après une courte période d’incertitude, comme lorsqu’un uppercut frappe le boxeur, notre secteur a su rapidement retrouver la lucidité nécessaire pour s’organiser et réagir.

L’application stricte et respectueuse des mesures sanitaires, le déploiement du dispositif de réduction de l’horaire de travail (RHT) et l’implication sans faille de nos collaborateurs, ont permis la poursuite de la production.

J’aimerais saluer ici le travail de notre Association et de ses collaborateurs, qui, tout au long de l’année 2020, ont apporté un précieux soutien aux membres tant sur le plan technique, que juridique, et les ont tenus informés de manière permanente des nouvelles règles édictées pour lutter contre la propagation du virus.

Depuis le début de la crise du Coronavirus, la construction a globalement moins souffert que d’autres secteurs. Nous pouvons nous en réjouir et nous en féliciter. Aujourd’hui, pour pouvoir continuer à travailler, nous avons besoin du plein soutien des partenaires publics pour investir dans de nouvelles infrastructures, de nouveaux bâtiments et dans la rénovation et l’entretien de ceux déjà existants. Un décalage des investissements pour des motifs liés à des mécanismes visant à freiner l’endettement serait préjudiciable pour l’ensemble du secteur à plusieurs titres. C’est le message que nous avons porté ces derniers mois auprès des pouvoirs publics tant au niveau fédéral, cantonal que communal et que nous continuerons à relayer.

Sur le plan de la gouvernance de la SG/SSE, deux événements ont marqué l’année écoulée. Après douze ans au sein du Comité, Monsieur Dominique Genoud-Prachex est arrivé au terme de son mandat. Lors de l’Assemblée générale du 17 juin 2020, ce dernier a été vivement remercié pour tout le travail accompli, et en particulier pour son engagement sans relâche en tant que Président de la Commission Développement Durable. Le même jour, les membres ont décidé d’élire Monsieur Laurent Spinelli à la Vice-Présidence de la SG/SSE, aux côtés de Monsieur Frédéric Gros. Cette élection d’un deuxième Vice-Président témoigne de la volonté de renforcer la direction de notre Association, dont les activités n’ont cessé de prendre de l’ampleur au fil des ans.

Concernant la formation professionnelle, la crise sanitaire ne nous a pas facilité les choses. L’organisation pratique des cours à l’Institut de Formation de la Construction (IFC) a dû être repensée, ceci non sans difficulté. Au surplus, un changement inattendu à la direction nous a permis de donner un nouveau souffle à l’institution. Je tiens à remercier ici le Comité de l’IFC ainsi que la nouvelle équipe dirigeante pour sa clairvoyance et son agilité dans la conduite stratégique de l’Institut. La formation professionnelle initiale et continue est prioritaire pour notre secteur.

Malheureusement, le Coronavirus et ses différents variants ne disparaîtront pas du jour au lendemain. Ensemble, réunis au sein de la SG/SSE, j’ai cependant la conviction que nous sommes plus forts pour relever les défis à venir. Sachez que vous pouvez compter sur la SG/SSE pour vous soutenir et défendre vos intérêts avec force et détermination.

En vous souhaitant les meilleures perspectives économiques possibles et surtout une bonne santé, je vous adresse, chers Membres, chers amis entrepreneurs, mes meilleures salutations.

Et surtout, gardons le virus de la construction !